Mon expérience de l'allaitement.

Lorsque je suis tombée enceinte de mon premier enfant, j'ai tout de suite su que je l'allaiterai. C'était une évidence. Donner un biberon de lait en poudre, alors que j'avais du lait pour le nourrir me paraissait inconcevable. Attention, je ne dénigre pas les mamans qui décident de nourrir leur bébé au biberon, loin de là, c'est un choix personnel, comme celui d'allaiter,  je le respecte entièrement. Simplement l'allaitement, dans mon cas était la meilleure option en adéquation avec ma façon d'être, de vivre, etc...


(Le collier d’allaitement sur la photo en en vente ici :-))

Une fois ma fille née, on me demande si je souhaite l'allaiter. Evidemment, je réponds oui. On me la met au sein, et elle tète quasi immédiatement. COOL ! Cependant la première nuit à la maternité fut plutôt laborieuse (fatigue, chute hormonale, tétées multiples, émotions, "j'ose pas m'endormir car j'ai peur de ne pas l'entendre pleurer...", papa à la maison et moi non,...) mais on s'en est quand même bien sorti au final ! Par contre, dès le lendemain, Je ressens des douleurs horribles à chaque début de tétée, comme un gros pincement, atroce (j'aime bien en rajouter un peu, avec des mots forts !) Ca se calme au fur et à mesure de la tétée mais revient à chaque fois. C'est à la limite de me tirer une petite larme (douleur, fatigue, chute d'hormones, tu connais la chanson...) J'en oublie tout mon beau discours sur l'allaitement et j'ai presque envie d'en rester là  (deuxième jour d'allaitement, super... persévérante la nana !) La sage-femme me dit que les douleurs sont dues à des crevasses (déjà ?!!) Du coup, on revoit ensemble si ma fille tête correctement (ça a l'air d'être le cas) et elle me suggère de varier les positions. Je me rends vite compte qu'aucune ne me convient, à part la classique, celle de la madone. Alors je me tartine de crème à la lanoline pour cicatriser à plus vite. Heureusement, ça n'a pas trop traînée. J'ai aussi utilisé des embouts en silicone qui m'ont beaucoup soulagé. 



J'ai eu la montée de lait le jour du retour à la maison et c'est à la fois fière et intriguée que je montre cette énorme paire de seins à Chéri (même si on distingue effectivement le réseau de la carte routière dessus...) Je ne rentre même pas dans les soutien-gorges que j'ai acheté exprès pour allaiter ! C'est Chéri qui a dû aller m'acheter des soutifs au rayon mama chez H&M ! Entre ça et les serviettes hygiéniques post accouchement (trop glamour, je vous en parlerai un jour), il est rodé sur la maternité !
On prend nos marques, tranquillement. L'allaitement se passe bien. Les jours passent, les semaines, voire les mois, et apparemment, le lait maternel réussit plutôt bien à notre petite merveille. 
Seul hic, à partir du moment où nous avons inclu le biberon ( avec mon lait que je tirais) ma fille à commencer à moins bien téter le sein. J'en déduis peut-être qu'en prenant l'habitude d'avoir un biberon de temps en temps, où il y a beaucoup moins d'efforts à faire pour le bébé au niveau de la succion par rapport au sein, une confusion sein-tétine se serait créée. Peut-être, je n'ai jamais su si c'était vraiment ça.
Malgré cette petite épreuve, j'ai réussi à lui donner mon lait pendant 8 mois et demi et j'en suis très contente. Ce qui m'a permis de prolonger un peu cet allaitement, c'est aussi la prise d'un congé parental pendant 6 mois. Tirer mon lait au travail n'aurait pas été envisageable : à l'époque, je travaillais comme vendeuse dans une boutique de prêt-à porter, il m'arrivait d'être souvent seule sur mon lieu de travail. Je doute que l'on aurait apprécié que je ferme la boutique le temps d'aller tirer mon lait, le tout à côté des WC... Pas génial comme cadre ! 

Maintenant que j'attends mon deuxième enfant, la question ne se pose même pas, je souhaite repartir dans cette aventure si spéciale qu'est l'allaitement. Ca a tellement bien réussi à ma fille que je ne vois pas pourquoi je changerais quoique ce soit.

Si je devais donner un conseil aux futures mamans qui souhaitent allaiter, je leur dirais de ne pas lâcher l'affaire au bout d'une semaine /15 jours à cause des crevasses, de la mise en place pas forcément évidente, etc,... Les premiers jours ne sont pas forcément simples, mais après, ça se fait tout seul, et on y prend un réel plaisir. D'ailleurs, tout peut rouler dès le début aussi :-)

Et vous : allaitement ? biberon ? Pour quelles raisons avez-vous choisi tel mode d'alimentation pour votre bébé ? Vos avis m'intéressent, alors n'hésitez pas ;-)

Commentaires

  1. La question ne se pose même pas pour ma part également, ça sera l'allaitement, c'est ce qu'il y a de mieux pour Bébé. Je compte faire tirer mon lait également par la suite pour que Chéri puisse la nourrir également.
    Je redoute un peu toutes ces douleurs que j'ai pu entendre mais tu donnes les mêmes conseils que ceux que j'ai déjà entendu : il faut persévérer.
    Tiens, j'étais justement en train de voir cet aprem pour ma valise de maternité, je comptais prendre de la Lanoline - apparemment, elle est top comme crème - mais à ton avis, il faut prévoir également des coussinets pour la maternité (ou du moins pour le retours) ?
    Pour les embouts en silicone, tu en avais acheté à l'avance ? ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Little Bambi !
      Ravie que tu partes aussi sur l'allaitement, c'est trop chouette !
      A la maternité je n'ai pas utilisé de coussinets mais à mon retour, c'était obligatoire ! Après tout dépend à quel moment tu auras la grosse montée de lait, tu peux aussi l'avoir avant. Je l'ai eu le matin du jour du retour (je suis rentrée chez moi en début d'aprem) Seins durs comme du bois, et pour soulager, faut nourrir bébé :-) Je te conseille d'en prendre avec toi du coup, tu les auras au cas où, parce que les seins qui coulent évidemment ça mouille les vêtements et la sensation d'humidité sur le corps n'est pas franchement agréable.
      Pour les embouts, c'est une sage-femme qui m'a sauvé la vie à la maternité en m'en donnant (je ne savais même pas que ça existait) Sache quand même que ce n'est pas forcément conseillé de les mettre tant que tu n'as pas encore eu la montée de lait, certains disent que ça peut gêner la montée de lait... Ca n'a pas été mon cas. Mais bon, d'une femme à l'autre tu sais... On ne sait pas. N'hésite pas à demander conseil aux sages femmes quand tu seras à la mat. Donc tu peux en prendre au cas où bien sûr, mais si tu as le moindre doute, attends ta montée de lait.
      Je te souhaite un bel allaitement :-)

      Supprimer
  2. Allaitement de mon garçon jusqu'à 2 mois, j'aurais aimé beaucoup plus mais la reprise du travail nous a posé souci. Effectivement, même si on a pas le droit de nous interdire de tirer notre lait au travail, ce n'est pas forcément faisable.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est déjà très bien 2 mois !
      Je comprends tout à fait la difficulté de tirer le lait sur le lieu de travail. La loi le permet, c'est vrai, mais selon l'emploi, ce n'est pas toujours envisageable et c'est bien dommage. Ca confirme bien l'idée comme quoi le congé maternité post natal est trop court... Surtout lorsqu'on nous dit que l'allaitement est préconisé jusqu'à 6 mois !

      Supprimer
  3. Je suis enceinte de 7 mois, c'est mon premier bébé. J'aimerais beaucoup allaiter mais j'ai peur de ne pas gérer la fatigue... Le papa ne peut pas aider pour l'allaitement, comment ça s'est passé pour vous ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Souvent nous avons ce cliché de l'allaitement hyper fatiguant. C'est certain que le papa ne peut pas donner le sein... Chez nous, la petite dormait dans sa chambre en plus donc il fallait se lever la nuit, mais le papa allait très souvent me la cherchait et aussi des fois la recouchait. Il participait lui aussi à sa façon à l'allaitement. Il arrivait que l'on fasse un câlin tous les 3 à 4h du matin pendant une tétée lorsqu'il voyait bien que j'étais trop fatiguée. Finalement, l'allaitement, ça peut aussi se faire avec le papa :-)

      Supprimer
  4. j'ai allaité mon premier 26 mois et pareil le deuxième jour je saignai car bébé était trop souvent scotché au sein et il y restait longtemps mon mari a couru me chercher des embouts de sein mais grand loup n'a jamais voulu tété avec du coup je mettait de la crème après chaque tété et en deux jours tous c'est régulariser ^^ et le deuxième qui a maintenant 13 mois est toujours allaité meme si les début on été difficile ( il a été en néonat a 1h de chez nous je devais y monté tout les jours pour leur donné mon lait, il n'arrivait pas a tété et quand il y arrivait il ne buvait pas asser) mais avec de la persévérence on y arrive :)

    https://mamannounou51.wordpress.com/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour votre partage et surtout BRAVO ! 26 mois pour le premier c'est génial !Et pour votre deuxième, encore plus de respect car ce n'est pas évident quand ça commence de cette manière là... Je vous souhaite une belle continuation :-)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire